AUTOUR DE LA FOURMI MESSOR BARBARUS

Pour les passionnés de l'espèce
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reconstitution de leur milieu naturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
florent

avatar

Nombre de messages : 1442
Age : 26
Localisation : Aubagne 13 (Ancien modérateur).
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Reconstitution de leur milieu naturel   Jeu 25 Déc 2008, 15:20

Pour éviter les effondrements on peut peut-être tasser la terre au maximum,les fourmis elles n'auront pas de mal supplémentaire à creuser mais je pense que la cohésion de la terre est plus importante non?

Bob, dans la grande fourmilière de ton salon, tu n'avais pas de soucis d'effondrements même aux endroits ou la terre est sèche?
(je pose cette question car si on utilise ce système pour les barbarus, il faut une zone sèche pour les graines)

Comment les fourmis gèrent elles leurs positions par rapport à la vitre, voit-on des salles, des galeries? ou seule l'activité extérieure est visible?

Et toujours dans le débat de la diapause, il me semble que tu avais choisi une espèce qui justement n'en fait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florent

avatar

Nombre de messages : 1442
Age : 26
Localisation : Aubagne 13 (Ancien modérateur).
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: Reconstitution de leur milieu naturel   Ven 26 Déc 2008, 15:17

un autre question: comment éviter les moisissures inesthétiques dans la terre d'un terrarium, vu que certaines parties du terrarium seront humidifiées en permanence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert,Helsen
Admin
avatar

Nombre de messages : 1787
Localisation : Ronse / Renaix (Belgique)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Reconstitution de leur milieu naturel   Lun 29 Déc 2008, 14:14

florent a écrit:
Pour éviter les effondrements on peut peut-être tasser la terre au maximum,les fourmis elles n'auront pas de mal supplémentaire à creuser mais je pense que la cohésion de la terre est plus importante non?
Bob, dans la grande fourmilière de ton salon, tu n'avais pas de soucis d'effondrements même aux endroits ou la terre est sèche?
(je pose cette question car si on utilise ce système pour les barbarus, il faut une zone sèche pour les graines)
Comment les fourmis gèrent elles leurs positions par rapport à la vitre, voit-on des salles, des galeries? ou seule l'activité extérieure est visible?
Et toujours dans le débat de la diapause, il me semble que tu avais choisi une espèce qui justement n'en fait pas !
- Pour la terre, elle était tamisée et tassée à l’aide d’une masse (rien que par le poids du marteau, évidemment). Je n’ai jamais eu d’effondrements ! En plus, l’espèce observée dans ce terrarium fut des « polyctena » et les ouvrières déplaçaient plutôt les brindilles (que mes chiens et moi, nous ramassions pendant nos promenades - bouleaux et conifères) que l’argile qui garnissait le fond du terrarium. J’ai aussi ajouté quelques kilos de terreau et de la tourbe pour consolider et faciliter la construction des dômes.
- Le nid avait été construit spécialement pour accueillir une colonie d’Atta sexdens ou cephalotes, je ne me le rappelle plus !!! Colonie que j’espérais récupérer d’une exposition pendant la rénovation complète des lieux. J’ai été très naïf de croire que je pouvais la récupérer, mais les organisateurs ont préféré la laisser mourir de froid et de faim !!! Pourquoi tenter l’acquisition de cette espèce exotique ? La réponse est simple, car dans mon living je ne pourrais jamais effectuer une diapause correcte avec une espèce autochtone et je voulais surtout et à tout prix sauver cette colonie d’une mort certaine (très populeuse en plus). Pour des scientifiques ne n’est vraiment pas un comportement positif !!!
- Le terrarium étant régulièrement humidifié, il fallait obtenir une espèce de décomposition des végétaux (HS) donc aucun endroit bien sec. Le nid était aussi alimenté d’eau par le dessous (sous le plâtre). Pour obtenir une zone sèche, il aurait fallut garder simplement de ne pas humidifier un des terrariums. J’aurais certainement choisi celui de droite, car ayant une hauteur plus basse, j’aurais eu une chaleur (par l’éclairage) plus importante en surface à cet endroit.
- Pour la position des chambres face aux vitres, donc dans mes aires de récolte actuelles, elles sont nombreuses et bien visibles, mais je ne peux qu’observer les passages. La reine et le couvain (les œufs) ne sont pas observables actuellement !
Une grande partie des ouvrières et des larves (70%) restent toujours confinées dans les nids de plâtre. C’est assez surprenant !!!

_________________
Robert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messorbarbarusbob.naturalforum.net
Babylonia

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 29
Localisation : 49
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Reconstitution de leur milieu naturel   Jeu 22 Avr 2010, 15:54

quelle installation colossale Shocked
magnifique, sincèrement je suis vraiment épatée !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reconstitution de leur milieu naturel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reconstitution de leur milieu naturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LES CICHLIDES DU MALAWI DANS LEUR MILIEU NATUREL (4ème édition)
» dans leur milieu naturel ?
» Essai reconstitution milieu naturel.
» Des rapaces capturés rendus à leur milieu naturel à Shanghai
» Vidéos de poissons dans leur milieu naturel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AUTOUR DE LA FOURMI MESSOR BARBARUS :: LA FOURMI MESSOR BARBARUS :: 3. OBSERVATIONS, POSTS, PHOTOS ET VIDEOS :: 3.2 Observations en captivité (posts, photos et vidéos)-
Sauter vers: